Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 16:59

La pensée s'est déshabillée,
La magie enfouie lui seyait,
Une clef de tout emmenait
Au chaos sans plafond, damné.


L'inconscient roi émerveillé,
Revint son esprit couronné.
La raison libre, tous croyaient 
Le poète nu, les mots innés.

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 17:32

Sans porte. Malaise des gens,
Ces creux envieux trop vieux, pervers,
Leur vie à leur côté sous verre,
Demi-sphère au temps neigeant.

 

On s'agite, voulant le vert,
Les regrets, infini hiver,
Des cœurs passés indigents.
L'enfant fuit, sautant, pataugeant.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 20:07

Statue délivrée, Temps défait,
Le sculpteur frustré, imparfait,
Mais la muse nue s'apprêtait,
Et l'esprit surpris s'exaltait.

 

La beauté d'un hasard a fait,
Le destin rougi plein d'effet,
Pour l'amoureuse liberté,
Troublée, frôlant l'éternité.

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 15:28

Geste pauvre, pensée murée,
Même l'ennemi l'ignorait,
Faussaire du beau, il est valet
Des fleurs meurtries à l'eau salée.


La fine aurore l'apeurait,
Sa parfaite attention allait
Aux fleurs qui semblaient dorées,
Dans la roche elles ont gelé.

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 17:13

Le poisson languit, somnolence
Sur le refrain d'eau, le silence.
Le ciel à l'écoute respire,
Nageoires ou ailes ? Il soupire.

 

Il est curieuse insolence,
Vouant le rare en son empire,
Car les poissons volants inspirent
Nos terriennes ambivalences.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 17:29

Ils ont enterré la lumière,
Ombres en miroir dans leur tanière,
La vérité en cire fond,
Les torsions hilares se font.

 

Démons pendants, anges en lanières
L’œil grotesque les confond,
La rumeur se cambre, dernière
Des fantasmes morts en bas-fond.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 16:27

Son âme palpite, pensive,
Retient chaque mot, possessive,
La poésie lâchée de s'étendre,
Et suspendre l'instant tendre.

 

La voix hors d'elle est lascive,
Les nœuds ombragés se détendre.
La porte infime est poussive,
Surprendre le beau et attendre.

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 16:31

Le miroir est sans sentiment,
Œil froid, épris de l'esseulé,
L'intelligence nue d'aller
Inconnue, le sens en tourment.


Fenêtre aux repères en ciment,
Où un oiseau fou vient parler,
Le geste, l'infini s'aimant,
Il lui dit la force ailée.

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 15:00

La pensée sans début, sans fin,

Mysticisme au goût d’éther,

Vide où se glisse le mystère,

Le rire céleste des défunts.

 

La cendre de passion a faim,

Son étoile descend sur terre,

Vrai et faux délires portèrent,

L'absence qui riait enfin.

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 15:27
La fleur le sent

L'esprit pris de relief marie
Fleur rare des sommets glissants,
Tendre lit des chastes prairies,
L'étoile se vole, consent.

La source nouvelle brassant
Un lac tristement tari,
Il déborde, l'arbre fort rit,
Car la fleur d'intuition le sent.

Partager cet article

Repost0

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2020 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose