Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 12:26

Elle rôde en pleine Méditerranée,

Issue du désert et des neiges effrénées.

La froideur la sculpte diaphane de passion,

La chaleur la fait fondre vite en réaction.

 

"Viens, tu es nôtre", chante une voix déchaînée.

Le Nord vole son bras, le Sud sa jambe, scission

De l'âme de nulle part dénotant gênée.

Etrange, elle est démembrée sur l'embarcation.

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 12:54

J'ai cherché Dieu derrière une pierre

Dure sans bouger malgré mes prières.

J'ai cherché Dieu dans le creux d'une rose

Gorgée au matin, chair d'apothéose.

 

L'âme dépassant le maître des choses

A arraché la beauté, meurtrière,

Mené l'enfer banni à la lumière.

Le paradis rit de l'épine, ose.

Partager cet article

Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 15:26

On dit que tu effaces, noies, même l'amer,

Chante la Patiente au Temps assujettie

A ceux aimés, morts, qui l'ont lentement bâtie.

Elle est sirène en pierre usée par la mer.

 

Tant de morts lui grignotent le bras bien petit,

Elle les tenait, folle, mais ils sont partis

Lui fissurant l'écaille, la jetant à terre.

Elle apprend à marcher, boiteuse, solitaire.

 

 

Partager cet article

Repost0
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 12:49

Ainsi tu es prisonnier d'autrui, il t'arrête,

Toi pauvre poète charmeur, le mal en tête.

Tu offres tellement d'indécents dégorgements

Pour un soupir esclave, un sourire aimant.

 

La vie serait cimes, abysses sublimant

Le noir au reflet doré, l'étrange épithète.

Pour un bravo, tu te perds, t'enroules, rimant

Sans fin. Ta fleur en tête, bossue, les inquiète.

Partager cet article

Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 11:50

Même dans les grottes sans vent battant

Le Temps s'engouffre partout, je l'attends.

Sur mes pleurs, son éclat a tressailli,

Il scintille sur mon chagrin pétri.

 

Il flambe vite, j'ai saisi l'instant.

Il dit : "J'obscurcis les peines vieillies,

J'oublie, délaisse les naïfs en vie".

Moi, je serai cet enfant hors du Temps.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 13:35

Chaque famille abrite son porc,

Penaud du pire, l'oeil voit au travers

De la robe des jeunes fleurs en vert.

Il revient, sue, le vice par les pores.

 

Sa main à fauché d'un sale revers.

On tait l'ordure, c'est l'enclos des torts.

Une fleur nous dit, elle s'évapore :

"Ne m'enterrez pas prés du pervers".

Partager cet article

Repost0
14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 10:34

Pour ses ennuis élevés, imaginaires

Il était piteux, misérablement

Traîné devant le sot public dément,

Celui narquois de son éclat de nerf.

 

Honte à lui ou à ses congénères ?

Ils le mirent sur l'âne, le tournèrent

En ville, péché au cou, sec, le blâmant,

Face aux arrogants riant sûrement. 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 10:22

La tombe s'est fêlée par ses secrets,

Ce mort-là a tout avalé discret,

Prenant avec lui sa pudeur ravie,

Le mot gît perdu, au plus bas, dévie.

 

La nervure folle, en sang, se crée,

C'est la force tue qui pousse, survit.

Face à moi le silence dense, ancré,

J'appose, crie, ma névrose de vie.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 15:22

Le chameau porte ses brûlants soucis,

Bosses de toutes ses vies entassées,

Cogné par la peine aride si

Trouble qu'il boit ses larmes, insensé.

 

Le ciel lorgne de suaves éclaircies

Sur le mal en braise, charge pressée

Sur son dos. Au soir, le puits l'a rincé,

Repu de clarté, la bosse amincie.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 15:52

L'irrationnel assourdi désarmait,

D'un soldat, mugissait une armée,

D'un mauvais fragment, des peurs enchaînées,

Le prisonnier sauvage me traînait.

 

Prison en soi, la porte se fermait

Pour ceux repliés en rond, cognés

Par les ombres sans versant qui trépignaient.

L'issue tremblait à vif, se consumait.

Partager cet article

Repost0

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2020 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose