Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 12:49

Ainsi tu es prisonnier d'autrui, il t'arrête,

Toi pauvre poète charmeur, le mal en tête.

Tu offres tellement d'indécents dégorgements

Pour un soupir esclave, un sourire aimant.

 

La vie serait cimes, abysses sublimant

Le noir au reflet doré, l'étrange épithète.

Pour un bravo, tu te perds, t'enroules, rimant

Sans fin. Ta fleur en tête, bossue, les inquiète.

Partager cet article
Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 11:50

Même dans les grottes sans vent battant

Le Temps s'engouffre partout, je l'attends.

Sur mes pleurs, son éclat a tressailli,

Il scintille sur mon chagrin pétri.

 

Il flambe vite, j'ai saisi l'instant.

Il dit : "J'obscurcis les peines vieillies,

J'oublie, délaisse les naïfs en vie".

Moi, je serai cet enfant hors du Temps.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 13:35

Chaque famille abrite son porc,

Penaud du pire, l'oeil voit au travers

De la robe des jeunes fleurs en vert.

Il revient, sue, le vice par les pores.

 

Sa main à fauché d'un sale revers.

On tait l'ordure, c'est l'enclos des torts.

Une fleur nous dit, elle s'évapore :

"Ne m'enterrez pas prés du pervers".

Partager cet article
Repost0
14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 10:34

Pour ses ennuis élevés, imaginaires

Il était piteux, misérablement

Traîné devant le sot public dément,

Celui narquois de son éclat de nerf.

 

Honte à lui ou à ses congénères ?

Ils le mirent sur l'âne, le tournèrent

En ville, péché au cou, sec, le blâmant,

Face aux arrogants riant sûrement. 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 10:22

La tombe s'est fêlée par ses secrets,

Ce mort-là a tout avalé discret,

Prenant avec lui sa pudeur ravie,

Le mot gît perdu, au plus bas, dévie.

 

La nervure folle, en sang, se crée,

C'est la force tue qui pousse, survit.

Face à moi le silence dense, ancré,

J'appose, crie, ma névrose de vie.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 15:22

Le chameau porte ses brûlants soucis,

Bosses de toutes ses vies entassées,

Cogné par la peine aride si

Trouble qu'il boit ses larmes, insensé.

 

Le ciel lorgne de suaves éclaircies

Sur le mal en braise, charge pressée

Sur son dos. Au soir, le puits l'a rincé,

Repu de clarté, la bosse amincie.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 15:52

L'irrationnel assourdi désarmait,

D'un soldat, mugissait une armée,

D'un mauvais fragment, des peurs enchaînées,

Le prisonnier sauvage me traînait.

 

Prison en soi, la porte se fermait

Pour ceux repliés en rond, cognés

Par les ombres sans versant qui trépignaient.

L'issue tremblait à vif, se consumait.

Partager cet article
Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 15:19

Les pierres en feu, la cendre vivante, brûlaient

Son sentier d'épines aux troubles emmêlés.

Le poète avançait, la beauté suppliée,

Un baume enduit sur la pensée effrayée.

 

Les flammes grandioses, sauvages, reculaient,

Elles contournaient le troublant miraculé.

Son âme plus vive encore se frayait

L'allée sur les pierres d'enfer, émerveillée.

Partager cet article
Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 14:09

Quel est ce miroir qui l'observait incessant ?

Le poète levant la tête se brûlait

Par son reflet. Le soleil cru s'étalait

Sur la glace face à l'âme sacrifiée en sang.

 

Des gouttes immenses, lucides dévalaient

Des sommets en transe jusqu'aux pas emmêlés.

Le sens fut halo virginal apparaissant

Aux pleurs. Un ange l'observait évanescent.

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2018 2 30 /01 /janvier /2018 13:56

Le vent dévêtit les fleurs emportant

Au loin leur chair de pétales défaits.

Le papillon se frustre imparfait,

De la peine à l'élan, il attend.

 

Le moment l'appelle, il est partant

Vers tous les lilas d'été magnifiés.

Son vol délié se fige stupéfié,

Et d'être parfait juste un rare instant.

Partager cet article
Repost0

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus et les doubles sens. J'honore le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. 
Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus et les doubles sens. J'honore le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Chercher Un Poème

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2021 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose