Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 17:59
Les clefs du temps

Il est mon temps, il m'appartient,
Dans mes mains, fécondé, lâché,
Il grandit d'étoiles, de rien,
D'une double esquisse, d'un toucher.

Lune et soleil parfois fâchés,
A l'aurore, l'amour revient.
Épris, l'infini roi convient
Aux détails apposés, cachés.

Le pur de vélin s'est couché
Sous la plume, à peine écorché.
J'ai eu les clefs du temps qui vient,
Marie l’éclat, l'instant, d'un rien.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 17:37
Le démon les aime au fer

Ceux-la ont le mauvais tourment,
La hargne tranchée dans les dents,
Crachant un relent de colère,
Le démon les aime au fer.

Le soir, ils glissent sur l'étang,
Ils vous courtisent dévorant
De leurs lourds regrets de naguère,
J'ai vu, ils ont l'âme en guerre.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 11:31
L'art m'épouse

Mon miroir a fait un transfert,
Je ne t'aime pas, je t'adore,
Marions-nous, notre éveil est d'or,
La lune bondit, laisse faire.

Car l'horizon plat c'est la mort,
Entre creux, bosses on s’affaire,
L'idéal se vit corps à corps,
L'art m'épouse, Graal offert.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 17:01
La femme mimant

J'applaudis la mariée s'aimant,
Sa vertu blanche sans passé,
Il brille l'éternel diamant,
L'avenir lisse qui déjà sait.

Un bon parti pour testament,
Les soyeux viennent l’encenser,
Elle s'assoit courbée sans froisser,
Épouse sa vie de ciment.

Son moule est son seul tourment,
La dame s'ennuie ardemment,
Le mari gracieux s'est tassé,
Prendrait-elle amant empressé ?

Un fin caillou l'a vue glisser,
Prise par le tiraillement
Des envies normales mimant
Félicité. Elle repart pressée.

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 12:12
Le plaisir grave

La vie marie l'ambivalence,
Du noir au blanc elle se balance,
Dédale et clef éclairée,
Le plaisir grave libéré.

La force jaillit de latence,
L'alchimie surprend l'existence,
L'abîme a un arbre à côté.
Le réel, toujours vérité.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 17:42
La vie ondulée

Le ciel respirait le vent bienvenu,
Vrai, aéré, il m'a mise à nu,
Mes volants chantaient la vie ondulée.
Quel insolent, il a tout chamboulé !

Avec trois fils j'ai fait un pardessus,
Ma pudeur de lilas était parée,
Ce souffle d'en haut m'a revigorée,
Le passé dort, le présent au-dessus.

Cent fois j'ai voulu, osé me brûler,
De mes grandes joies et peines déçues,
La passion m'enlève à mon insu,
A toutes mes vies je me suis mêlée.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 17:53
Les miracles ont faste cour

Chez eux, les miracles ont faste cour,
Le coq grisé chante la basse-cour,
La courtisane sans désir est en pleurs,
La cantatrice gorge le malheur.

Mais le plaisir bave, il vient toujours,
Poudre forte pour être le meilleur,
Volutes d'opium des Cocteau d'un jour,
On se remplit de coton et d'ailleurs.

Leur miel collant s'est révélé menteur,
L'un s'est noyé vêtu de kitch atours,
L'autre s'est pendu en haut d'une tour,
Les miracles sont mirages flatteurs.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 16:47
La joie

Elle suit les plaisants nonchalants,
Lève les rêves insolents,
Le grand choc des hasards en joie,
Étincelles sur mon émoi.

Brèche saillante sous le toit,
Je vois l'astre phosphorescent,
Force légère m'enlaçant.
Je ris. Qui vit, oublie son poids.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 17:26

Tu as l'âme de châtelaine ?

Tiens la pioche et le râteau

Et construis ton propre château,

Le sable glisse, la mer freine.

 

Ce sec labeur que l'eau emmène,

Tiens la pioche et le râteau,

Fatigue tendue dans les veines,

Mais la nuit laisse le repos.

 

Le soleil arrive trop tôt,

Tiens la pioche et le râteau

La vague a détruit ta peine,

Dame fée courage te mène.

 

Un jour, la mer a fait l'îlot,

Tiens ta clé bleue et ton château,

Tu es la seule souveraine,

L'étoile veille, te fait sienne.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 20:03
Un passé de sang

Dans une cuvette ardente,
L'âme offerte dans l'arène,
Épouvantail de tragédienne,
La mémoire en feu brûlante.

Le plus jamais pleure, aimante
La foule noire affolante,
Les oiseaux mordent et traînent
Le passé de sang, la rengaine.

Mais l'hirondelle rassurante,
A posé l'ombrelle calmante
Sur mes pas à l'ombre sereine,
Je suis de cendre et de graine.

Partager cet article
Repost0

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. 
Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Chercher Un Poème

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2021 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose