Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 17:13

Le poisson languit, somnolence
Sur le refrain d'eau, le silence.
Le ciel à l'écoute respire,
Nageoires ou ailes ? Il soupire.

 

Il est curieuse insolence,
Vouant le rare en son empire,
Car les poissons volants inspirent
Nos terriennes ambivalences.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 17:29

Ils ont enterré la lumière,
Ombres en miroir dans leur tanière,
La vérité en cire fond,
Les torsions hilares se font.

 

Démons pendants, anges en lanières
L’œil grotesque les confond,
La rumeur se cambre, dernière
Des fantasmes morts en bas-fond.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 16:27

Son âme palpite, pensive,
Retient chaque mot, possessive,
La poésie lâchée de s'étendre,
Et suspendre l'instant tendre.

 

La voix hors d'elle est lascive,
Les nœuds ombragés se détendre.
La porte infime est poussive,
Surprendre le beau et attendre.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 16:31

Le miroir est sans sentiment,
Œil froid, épris de l'esseulé,
L'intelligence nue d'aller
Inconnue, le sens en tourment.


Fenêtre aux repères en ciment,
Où un oiseau fou vient parler,
Le geste, l'infini s'aimant,
Il lui dit la force ailée.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 15:00

La pensée sans début, sans fin,

Mysticisme au goût d’éther,

Vide où se glisse le mystère,

Le rire céleste des défunts.

 

La cendre de passion a faim,

Son étoile descend sur terre,

Vrai et faux délires portèrent,

L'absence qui riait enfin.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 15:27
La fleur le sent

L'esprit pris de relief marie
Fleur rare des sommets glissants,
Tendre lit des chastes prairies,
L'étoile se vole, consent.

La source nouvelle brassant
Un lac tristement tari,
Il déborde, l'arbre fort rit,
Car la fleur d'intuition le sent.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 15:06
La race sacrée

La famille sur un bateau,
Chaînes d'amour, ivre étau,
L'ouïe exalte les bas secrets,
Quand les mots bizarres se créent.

La mer remue le lourd château,
Fastes sanglots, grave alto
Des mimes au destin ancré,
Noyés pour la race sacrée.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 13:45
L’œil nu

Face à la tempête griffant,
Frayeur sans nom ébouriffant
Les cils clairsemés, emmenés,
L’œil nu, dilaté, effréné.

L'éclat crû pénètre l'enfant
Que de méchants dieux sermonnaient
Son talent de vie le défend,
Le ciel libéré suit inné.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:22
Le corps des fleurs

La joie va gourmande, remplit
Le vase fin devenu corps,
Il offre les fleurs qui décorent
Tout un destin, les senteurs en plis.

Les pétales soufflent l'accord,
Déployés, au soir ils plient,
Le matin nouveau se déplient,
L'esprit, son corps enfin d'accords.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 16:13

Le roseau maladroit au vent,

Ses illusions meurent en terre,

Racines nouées se mouvant

Dans le sable séché délétère.

 

Il se cambre, danse, devant

Les rêves transis qu'il déterre,

Doutes de vie des solitaires,

Force souple des survivants.

Partager cet article
Repost0

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus et les doubles sens. J'honore le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. 
Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus et les doubles sens. J'honore le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Chercher Un Poème

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2021 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose