Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Péché au cou

    14 juin 2018 ( #Poésie )

    Pour ses ennuis élevés, imaginaires Il était piteux, misérablement Traîné devant le sot public dément, Celui narquois de son éclat de nerf. Honte à lui ou à ses congénères ? Ils le mirent sur l'âne, le tournèrent En ville, péché au cou, sec, le blâmant,...

  • J'ai cherché Dieu

    03 septembre 2018 ( #Poésie )

    J'ai cherché Dieu derrière une pierre Dure sans bouger malgré mes prières. J'ai cherché Dieu dans le creux d'une rose Gorgée au matin, chair d'apothéose. L'âme dépassant le maître des choses A arraché la beauté, meurtrière, Mené l'enfer banni à la lumière....

  • Le poète nu

    13 janvier 2017 ( #Poésie )

    La pensée s'est déshabillée, La magie enfouie lui seyait, Une clef de tout emmenait Au chaos sans plafond, damné. L'inconscient roi émerveillé, Revint son esprit couronné. La raison libre, tous croyaient Le poète nu, les mots innés.

  • Entre rêve et matière

    14 mai 2017 ( #Poésie )

    L'étoile tombe. Rattrapée, choyée Par l'infini, son réel, sa matière, Elle tremble, voyant à la frontière Du néant noir, d'azurs émerveillés. Le pire tend le meilleur. Coeur ployé Sous le combat brûlant, il suppliait La délivrance déferlant entière. L'horizon...

  • La folie du beau

    04 juin 2017 ( #Poésie )

    La folie du beau prend le solitaire, Il parle au ciel en langue étoilée, L'aurore pure guide l'esseulé Vers la caverne, la porte sous terre. Danger en soie, éclair sauvage hélaient Le sésame expirant les mystères, Murmure vrai, marche sur le parterre...

  • Le calice doré

    04 février 2017 ( #Poésie )

    Le calice doré attend La fleur reine apprivoisée, Pour prendre, dérober au temps L'élan qui viendra reposer. Le destin avorté, autant De sursauts fanés, envasés, Le fond mort gît, reflétant Un or froid jamais apaisé.

  • La statue finie

    17 janvier 2017 ( #Poésie )

    Les mots prononcés empalés Sur la livide incidence, La statue finie avalait Mortifère le sens trop dense. Seule en pierre d'évidence, De ses points suturés coulait Un écho en sang. Il parlait De ses mots vivants, en cadence.

  • L'esprit imparfait

    27 février 2017 ( #Poésie )

    Le jour aigu, grandissant, fait La nuit couvant sensible, nid Des âmes lourdes sous l'effet Du triste, du joyeux unis. Aux cieux légers, régnant parfaits, Prendre un éclat d'infini, Il luit sur l'esprit imparfait, Voleur des grandes harmonies.

  • Les normales pensées

    27 septembre 2018 ( #Poésie )

    Le Sage cueille sa fraîche pensée Et lui dit : « Tu es en vie ce matin, Tu es parée de merveilles, d'excès, Pour fuir l'impasse, l'ultime chemin. L'abîme te fera grimper. Tu sais Qu'on fait reculer le cercueil certain, Qu'on fait fleurir les normales...

  • Une flèche d'excès

    19 septembre 2018 ( #Poésie )

    Elle a tant de souvenirs empressés De sortir que sa tête s'est penchée. Voici venir le combat de l'archer, Il lui tire les flèches du passé. Elles ont le lent poison. Le mal coincé Transpire, sort de l'âme ébréchée. Elles ont le miel. Le parfum relâché...

  • On ne dérange pas les morts

    16 mai 2018 ( #Poésie )

    La tombe s'est fêlée par ses secrets, Ce mort-là a tout avalé discret, Prenant avec lui sa pudeur ravie, Le mot gît perdu, au plus bas, dévie. La nervure folle, en sang, se crée, C'est la force tue qui pousse, survit. Face à moi le silence dense, ancré,...

  • Jugé extraordinaire

    11 février 2017 ( #Poésie )

    Ils gueulent « disgrâce » blâmant De leur fébrile jugement, "Pierre qui écrase" pour sentence, L'esprit dressé, malin, tance. Le choc s'excite en eux, dément, La pierre saigne gravement. Gênés, ils nettoient l'existence, Volent l'ultime prestance.

  • Le roseau maladroit

    24 septembre 2016 ( #Poésie )

    Le roseau maladroit au vent, Ses illusions meurent en terre, Racines nouées se mouvant Dans le sable séché délétère. Il se cambre, danse, devant Les rêves transis qu'il déterre, Doutes de vie des solitaires, Force souple des survivants.

  • J'ai tué la rose

    12 septembre 2016 ( #Poésie )

    Cette fleur vibre au destin De l'éclair, le désir hautain, Elle absorbe un naïf en sang, Quand le morne salive passant. Les amants s'agitent, pantins, Le trouble vif pendu au teint. J'ai tué la rose poussant Les rêves déchus, impuissants.

  • Toile en vie

    15 août 2016 ( #Poésie )

    L'art flatte le feu, indécent, Ses tourments enroulés de sang, Déliés, libres sur le blanc, Ce pur malheur chante troublant. Ses peurs se font graines d'encens, Les cendres pourpres s'assemblant. L'image est sans impurs semblants, Toile en vie des vieux...

  • L'idéal mort

    17 juillet 2016 ( #Poésie )

    Les anges vomissent la barbarie, Ailes en feu par les furieux blessant La vie même. Ceux-là ont bien tari L'antre blême, leur néant de sang. L'acide fumeux brûle, encensant Les jeunes chiens qui fauchent l'innocent. Leur lit, fosse commune où s'écrit...

  • La lune est insomniaque

    14 juillet 2016 ( #Poésie )

    La nuit couche les dures armures, Les bruits rodés, les vanités, Le plein esprit est liberté, Écrin des mots sans voix, murmure. L’œil sur la lame affûtée, Des vertueuses vérités, La lune lucide trop mûre Est porte claire dans le mur.

  • La reine sans repos

    03 juillet 2016 ( #Poésie )

    La rose ne ment pas, l'excès Haï d'en dessous, encensé. Qui vainc les épines plantées, Aura le plaisir mérité. La rigueur est brillant corset, La reine sans repos, nuitée Du pétale parti, Il sait Qu'elle meurt de sa dignité.

  • Le crépuscule des sensibles

    25 mars 2016 ( #Poésie )

    Quand vie et mort s'unissent à l'horizon, Le crépuscule des sensibles lève Le maître Temps à l'écoute, élève D'une fleur sur la vague au diapason. C'est l'instant des sublimes déraisons, Le soleil est tombé, la lune soulève Le tendre feu qu'un poète enlève....

  • Chère lectrice, cher lecteur

    12 février 2010 ( #Poésie )

    Les étoiles se sont couchées Semées ça et là Pour la petite histoire Aucun mot ne sera commenté Que ma petite histoire Devienne la vôtre Merci de m'avoir lue.

  • Mon mari est une momie

    15 août 2014 ( #Satire )

    J'ai bien ri A chercher mari, L'un était petit, L'autre plein d appétit, Et celui-là voulait des petits. Ciel ! Le mari Caché sous mon lit, Est-il parti ? Non, il est ici, il git, Bonne nuit, ma momie.

  • On a lâché les gladiateurs

    28 mars 2015 ( #Poésie )

    On a lâché les gladiateurs, Le doigt baissé jouissif rature Les destins gonflés en pâture, Le pathos s'ébat, fier acteur. Beauté au scalpel qu'on suture A l'âme bradée. Sépulture De la mort publique, frayeur Épiée, sans gêne du voyeur.

  • Même les fleurs vont défaire leur lit

    17 décembre 2015 ( #Poésie )

    Mes sens d'éther, mes pleurs froids se lient A une éponge aux mille années, Le ciel ensorcelle illuminé, Tristesse ruisselle, la voûte plie. Se pendre à ses illusions fanées Qui cèdent, sas vers la mélancolie. Y-a-t-il vie ou seule destinée ? Même les...

  • Le masque de pudeur

    08 juin 2017

    La mélancolie est un doux malheur, La tristesse rougie l'a essorée, Dégorgeant les hypnotiques couleurs. Le masque pleure, dissout, effaré. Tant de masques de pudeur à dorer Sur le visage offrant sa pâleur. Au sentiment nu, elle dit : « Dis-leur Que dedans...

<< < 1 2 3 4 5 6 7

Poésie

  • : Poétesse Mimosa - Poète 21ème siècle - Poétesse française contemporaine
  • : Poésie 21ème siècle. Les mots libèrent la beauté, ma définition.
  • Contact

Poétesse Mimosa

  • Poetesse Mimosa
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. 
Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.
  • La poésie est un lien entre deux mots et une image mentale. Mes idées débordent, mes phrases originales. Histoires de tout et rien, un peu comme la vie. Je n'écris pas, je suggère, j'invite. J'aime les sous-entendus bien entendus. J'aime le symbole des mots. Je crée mes métaphores, j'en reviens toujours à des choses archaïques. Vous souhaitez m'éditer ou méditer ? Bienvenue à tous.

Chercher Un Poème

Parole

"Quelle impudeur d'écrire", lui dis-je. "Pas de pudeur en poésie", me dit-elle.

 

Liste complète

Retour à la page d'accueil

 

Vous aimez ? Merci de partager :-)

Tous droits réservés - Copyright 2021 - Photos, titres, textes contractuels

Poésie Qui Dit, Ose